La musculation handisport, un sport adapté aux personnes en situation de handicap

Le domaine sportif dédié aux personnes en situation de handicap est tout aussi vaste et varié que celui qui rassemble les sports pour personnes valides. Encore appelée haltérophilie handisport, la musculation pour les personnes en situation de handicap s’effectue dans une salle de musculation spécialement équipée. Voici plus de détails !

La musculation handisport, qu’est-ce que c’est ?

La musculation handisport est l’une des nombreuses disciplines que peut pratiquer une personne en situation de handicap. C’est un sport de force qui se pratique individuellement.

Pour le sportif infirme lambda, l’objectif est d’entretenir sa musculature par des exercices plus ou moins intenses à l’aide d’appareils spécialisés. Il peut également s’agir d’une alternative recommandée par le médecin pour parfaire une rééducation. Sur le plan compétitif, cependant, le but est de soulever le plus grand poids possible lors d’un enchaînement de développés couchés. Entre autres, le sportif acquiert :

  • une meilleure coordination de ses membres,
  • il apprend à se connaître et à repousser ses limites,
  • Il développe la partie supérieure de son corps.

Par ailleurs, cette discipline est accessible à tous les types de handicap : paraplégiques, tétraplégiques, cérébraux moteurs, infirmes visuels partiel ou complet. Les catégories sont définies en fonction du sexe, du poids et des limites physiques de chacun. L’âge minimum exigé pour la pratique de ce sport est de 14 ans. Notez toutefois que cette généralisation d’éligibilité concerne la France et englobe toute personne ayant perdu définitivement une partie de son autonomie fonctionnelle. Au-delà des frontières de l’hexagone, seules les personnes dotées d’une infirmité des membres moteurs inférieurs sont autorisées en compétition.

Les différents exercices possibles selon le handicap

Le principe est le même que dans le cas de l’haltérophilie classique. La seule différence, c’est que le sportif peut être allongé sur un banc de musculation spécial, assis dans un fauteuil ou simplement debout. Tout dépend de la nature du handicap.

L’exercice qui prévaut dans cette discipline de force, c’est le développé couché. Il peut être effectué de deux différentes manières.

D’une part, il y a la suite de mouvement ¨handisport¨ qui se pratique avec une barre montée sur des piliers de 2,5 cm en moyenne. Pendant l’enchaînement, la barre en position latérale est élevée bien en dessus du buste.

D’autre part, il y a l’enchaînement paralympique dit ¨IPC¨ qui est très similaire à ceux pratiqués par les haltérophiles valides. La seule variable est le banc qui assure la stabilité de l’handisportif.

Quelle que soit la manière dont vous choisissez de faire votre exercice, ces derniers agiront sur vos épaules, pectoraux, biceps et triceps. Si vous débutez en musculation handisport, vous devez commencer doucement avec de petites charges que vous pourrez augmenter avec le temps en fonction de vos capacités.

Il est cependant recommandé de trouver de l’aide dans une salle de sport spécialisée pour bénéficier d’un encadrement professionnel et sécurisé. De même, un bilan médical assorti d’un certificat médical est nécessaire.

Les compétitions de handisport en musculation

La première participation de l’handisport aux compétitions paralympiques remonte à 1964, année où elle devient une discipline sportive à part entière. Seuls les athlètes masculins étaient admis dans la compétition. Ce n’est qu’en 2000 que les femmes furent admises, lors des Jeux olympiques d’été qui se sont tenus à Sydney. Les catégories sont établies suivant le poids des participants : de – 48 à +100 kg pour les hommes. Dans le cas des femmes, cet intervalle est de -40 kg à +82,5 kg.

En France, on compte aujourd’hui plusieurs rencontres handisport dans la catégorie musculation. Sur le plan national, on peut citer la coupe saisonnière de clubs, la compétition France open ou les rencontres d’hiver. À l’international, les rencontres sont beaucoup plus récurrentes et nombreuses. Entre autres, il y a le Championnat du monde, celui d’Europe, les concours inter-équipe, etc. On peut donc retrouver des athlètes de très haut niveau.

Cette discipline vous intéresse ? Lisez plus de contenu comme celui-ci :